aller à la navigation

Wõ aì zhong guo chòfu février 20 2009

Infos : , rétrolien

 Tere Hommikust!
(estonien…à la bien!)
Une fois par semaine, je trouve que j’ai le droit d’être aigrie à la mort, le noichi ne peut pas TOUJOURS être mon ami.

A Shanghai, les taxis ne coutent vraiment pas cher, la course minimum en journée est de 11 kwais, soit 1 euro 10. Ce qui est donc moins cher que n’importe quel ticket de métro en France. Sachant qu’en plus le 1er kilomètre est gratuit.

Je suis obligée de prendre le taxi tous les jours car mon entreprise est loin comme le texas. J’avoue que ce na me dérange pas beaucoup beaucoup beaucoup, je veux dire, globalement, c’est sympa de prendre le taxi! T’as un peu un chauffeur a dispo.
Seulement, tout ne peut pas toujours être rose et beau et scintillant et on a pas tous une bonne fée comme cette connasse de cendrillon. Il y a différents types de chauffeurs :


- l’aigri : il n’ouvre la bouche que pour annoncer le prix, il roule moyennement vite et il met la radio fort pour ne pas qu’on lui parle.

- Le païlote : Quand tu montes dans son taxi, tu as l’impression que tu viens de perdre les eaux et que tu dois viiiiiiiiiite aller à l’hôpital. Ou que tu es Bruce Willis et qu’il te reste 15…14..13…12…11…10…etc minutes pour arriver et désamorcer la bombe. Le mec est un fou! Il a appris a conduire sur GTA ( pour les non-geek Grand Theft Auto, jeu de console ou il faut être le plus non-respectueux des lois possible), il double tant qu’il peut, on dirait que la moindre place grappillée et la moindre voiture doublée lui rapporte des points de bonus. Si tu es à l’avant, même moi qui ne suis pas farouche de la vitesse, tu as tendance a être légèrement crispée…

- l’arnaqueur : il t’a vu monter dans sa voiture et avec ta bonne tête d’européenne il s’est dit « toi, ma grande je vais pas te louper » Donc en général le chauffeur lambine, se « trompe » de voies, ralentit le pluuuuuuuuuuuuus possible au feu orange, ne queue de poissonne pas (ce qui est aberrant ici) et te fait passer par des rues qui n’ont aucun intérêt! Tu as beau lui dire « kwai kwai tchofu » en général il te regarde avec un air mauvais, genre « tais-toi et mate le compteur ». Insupportable! Vivement qu’on est plus de base en noichi pour l’incendier!

- Le funky : lui est au top, il fait son taff normalement mais-tranche de lard sur le riz – il est aussi ravi de te taper la discute. En règle général les noichis s’adressent à vous en chinois car à part « bye bye » ils ne connaissent rien. Et en plus ils insistent! Comme si ils espéraient qu’à un moment ou un autre vous soyez frappés de polyglottie et que vous leur répondiez en noich. Ils sont parfait les michels! Donc le chauffeur papote, il parle parle parle jusqu’à ce que vous disiez le moindre mot en chinois, la en général il le répète et se marre. Ce type de chauffeur est assez amusant car ils vous font réviser votre chinois. Ils reprennent le nom des rues plusieurs fois jusqu’à ce que vous le prononciez correctement, ils parlent lentement, ils se marrent beaucoup et vous posent des questions simples pour que vous puissiez répondre.

C’est ce type la que je préfère évidemment !

- le cracra : Non, cracra, je suis gentille! Sacrément dégueu serait plutôt le mot…Entre les taxis qui sentent la vieille poiscaille a 9heures du mat’, ceux qui puent le tabac, ceux qui puent tout court, c’est la fête des odeurs.

La plupart des expats quand ils arrivent ici trouvent que ca «sent la chine» et c’est une odeur qui frappe de plein fouet quand on arrive a l’aéroport. Moi j’avais le nez bouché donc j’ai rien senti! Et à l’inverse ma copine Liza qui habite ici depuis un moment trouve que la France «sent» bizarre.

Donc le chauffeur pue, son taxi pue et pour couronner le tout il a l’air plutôt sale : cheveux gras mit pellicules, dentition où on a l’impression que ça fait 3 ans qu’il mange du gravier pour le déjeuner, ongle de l’auriculaire dit «l’ongle a tout faire» immense et crasseux, et en général des spotos plein la tronche, que a coté le clafoutis aux cerises de ta grand mère on dirait qu’il a été fait avec des groseilles. La love quoi!

Pour couronner le tout, le chauffeur crado renifle a la mooooort! Tu croirais presque qu’il essaye de s’arracher les végétations…Donc il racle biiiiiiiiiiien au foooond, pendant 20 bonnes secondes, un petit tour en bouche pour le «compacter», on ouvre la fenêtre et hop on crache. Le chinois crache tout le temps, dans la rue, dans le métro (bon en ce moment ils les éduquent a ne pas le faire et a cracher dans les poubelles). Il crache tres bien d’ailleurs! A coté de ca Dicaprio dans Titanic, pardonnez l’expression mais c’est une énorme fiotte! Ils ont bien du se marrer les noichis de voir qu’on pouvait apprendre a cracher!

La Moth’ je te rassure, je ne le fais pas. Du moins pas encore. Mais je vais tenter le coup un de ces 4. Car l’autre truc amusant avec le crachat, c’est que tout le monde le fait, homme,femme,enfant, chic, pas chic, c’est la crachante-party!

Ha oui, je tenais aussi à vous signaler que j’ai reçu un mail hier de Margaux Motin, on peut donc affirmer que je suis une «resta» en devenir!

Mes doux agneaux chevrotant un air langoureux, je vous laisse, comme je n’ai pas poster avant hier, j’ecrirai peut etre un truc ce week-end si j’ai la forme.

xoxo

p.s :  le titre du poste signifie “je kiffe les chauffeurs chinois”


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 41 articles | blog Gratuit | Abus?