aller à la navigation

On n’est pas a l’abri de se baigner… juin 12 2009

Infos : , ajouter un commentaire

Sawasdee!

Comme dirait l’autre les problèmes des gens heureux c’est qu’ils n’ont rien a raconter…En l’occurrence, les iles c’est le bonheur. C’est même surprenant d’avoir aussi peu de choses a foutre pendant aussi longtemps a part bronzer, se balader et sillonner les iles en scooter.

De découvrir Ao Wai une petite plage toute perdue qui envoye du rêve :

ksplage.jpg

Oui c’est du sable fin, oui c’est le coucher du soleil, oui nous somme seuls sur la plage et oui, l’eau était a 26°…Mais bon je sais, Paris c’est sympa aussi…

ks3.jpgks2.jpg

De la plage paradisiaque…

(Ndla : les 2 photos ci-dessus ont été empruntées de manière zéro légitime à Olivier Besançon, compagnon de voyage de Thomas qui fait son tour du monde et dont vous pouvez lire les hilarantes aventures en cliquant dans la colonne en haut a gauche. )

Et des couchers de soleil à la pointe de l’ile

ks7.jpg

Nous avions loué 3 scooters pour se balader plus facilement dans l’ile. Et presque aucun souci. Nous ne mentionnerons pas que Julien avait absolument voulu prendre un très beau scooter vert qui bien évidemment ne marchait pas. Ni que Martin avait du mal a conduire. Ni que les moustiques nous dévoraient passer 18h…Spécialement Pierre et moi.Peut-etre parce qu’on est trop géniaux, je sais pas…

L’autre truc sympa dans les iles ce sont les gens qui viennent comme nous en vacances. Le soir après le diner, direction le club de danse (?!) Ou nous pouvons auparavant boire des seaux  verres sur la plage

ks8.jpg

Bon la c’est moins impressionnat mais les autres soirs je n’avais pas mon appareil photo . Après avoir bu quelques seaux verres

ks10.jpg

on se retourne et on va kiffer la houla en soirée! Je te rassure Maman moi je ne buvais que les bouteilles d’eaux! Le seau vert  de mojito avec des rondelles de citron dedans ne m’appartenait pas du tout.

pendant que mes garçons réchauffait la piste de dance sur la musique anglo-coréeenne :

http://v.youku.com/v_show/id_XNTU2MTUyMDA=.html

“I want nobody nobody but you
I want nobody nobody but you
nan dareun sarameun sirheo niga animyeon sirheo
I want nobody nobody nobody nobody

nan sirheunde wae nal mireonae
ryeogo hani jakku naemareun deutji anko
wae ireoke dareun namjaege
nal bonaeryeo hani eotteoke ireoni

nal wihae geureotan geu mal
neon bujokhadaneun geu mal
ijen geumanhae neon nareul aljanha wae
wonhajido annneungeol gangyohae

I want nobody nobody but you
I want nobody nobody but you
nan dareun sarameun sirheo niga animyeon sirheo
I want nobody nobody nobody nobody ”
Allez écoutez ca vaut vraiment le coup! LE tube de l’année en asie du sud.

Voila donc pendant que les 4 affreux dragouillaient de la minette en dansant au rythme des 2 ventilateurs de la boite (suivre le souffle d’air de manière “cool” pour transpirer le moins possible) Moi je me faisais pote avec les gays de la boite du coup… look at my new friend!

ks9.jpg

internaute mon amie, toi qui n’es pas farouche de l’amitié, tu comprends d’un coup ma passion pour les joueurs de boules de feux :)

Enfin voila 3 jours se succédèrent a ce rythme et bientôt se fut le départ de l’ile en genre de pinasse

ks11.jpgks12.jpg

La tristesse les copains…J’y retournerai un jour ou l’autre, c’est sur!

Retour a Bangkok le soir même, direction les etudines des garcons pour déposer des affaires et repartir à Bangkok (leur université était a genre 3/4 min en taxi…l’enfer…) pour aller dormir a Khao San road, LA rue des backpackeurs du monde entier! Là ou j’avais retrouvé Adel le premier soir. Coucher 1h pour se lever frais le lendemaincar nous partons au CAMBOOOOOOOOOOOOOODGE !!!

En bus, navette, taxi…

Le trajet dura de 7h du mat’ jusqu’a 17h, au menu

7h - 11h30 : Minibus

12h - 12h45 : pause déjeuner/visa. Aux garçons qui étaient très embêtés car ils n’avaient pas les deux photos d’identité nécessaire au visa, le guide leur a dit “no problem just put 800 bath in your passport they’ll understand”.

Ha!! on me dit Bakchich dans l’oreillette!

Pour ma part je n’avais qu’une photo de moi, j’ai donc donné une photo d’anais (dit doude, la cousine de martin AKA Lornasse ou Tintam) que j’avais dans mon portefeuille

On se ressemble vachement, ca se voit non? non? Ben les cambodgiens trouvent que si.

Arrivés a  la frontière thailando/cambodgienne Poi Pet nous sommes gentiment descendus pour passer la frontière, grippe du cochon oblige, vérification de la température :

poi-pet.jpg

Comme nous sommes des éléments sains nous avons pu rentrer au Cambodge. Welcome in Le tiers monde!

Après les formalités administratives un bus nous a amenés vers les alentours de 14h30 a l’extérieur de la ville. Dans un salle paumée, superbe au milieu de nulle part.

Un taxi nous a attrapé et direction Siam Rep pour visiter le site d’Angkor le lendemain.

Arrivé a l’auberge, le responsable nous accueilli en anglais puis se mit à parler français. Alloooooo??? Pourquoi tu parles français toi?? Réponse du guide “et bien j’ai fait toutes mes études à l’école française d’ici mes études étaient financées par mon Parrain. Je suis un enfant financé par l’association Enfant du Mékong” http://www.enfantsdumekong.com/+ le fait que le Cambodge est une ancienne colonie française.

Nous étions surpris mais pas tant que ça. Sur tout le trajet de Poi Pet a Siam rep nous avons pu observer de nombreux panneaux sur les écoles, routes, hôpitaux, en fait sur tout sauf quelques maisons et hotels disant “financé par tel pays, telle firme multinationale, telle association…” la grande route de Siam Rep qui est goudronnée est financée par la Corée du Sud par exemple…

A l’arrivée des autres garçons, nous nous sommes changés avant de partir visiter le marché de la ville et diner. Et la choc, en arrivant sur la place de la ville, la première chose qui saute aux yeux, c’est ca :

campagne.jpg

Dessus il y a ecrit “how will we you feel when your whole country finds out you sexually abused a child?”

Comme la Thaïlande est devenu très stricte sur la prostitution en l’encadrant de loi et en interdisant le commerce sexuel des enfants, les clients de ce genre de pratique se sont déportés vers des pays plus pauvres : Cambodge, Laos, Philippine. Au Cambodge, paradis pour pédophile le chiffre de femmes et d’enfants impliqués dans des réseaux de tourisme sexuel est d’environ 80 000. 1/3 aurait moins de 18 ans.

Mis a part ca, la nourriture est excellente, merci, pour 1€ on peut manger un “fried rice with chicken and vegetables” excellent dans les troquets/cuisine ambulante. Miam miam :)

Nous avons évidemment dévalisé le marché local, spécialisé dans le tissage, l’ambre, l’argent et les attrapes touristes.

Nous avons fini par boire un verre dans un très beau bar et puis nous sommes rentrés regarder Roland Garros et nous coucher. Le lendemain levé 8h pour partir voir les temples. Tu parles de vacances…

La suite ce week-end, qui s’avère très chargé! Dès ce soir 3 soirées de prévue et demain French Decadence au Bar Rouge…aouch!

Internaute ma petite hermine glossy je t’attrape par la peau du cou et te frotte sur de la plume de bique

xoxo

Koh Koh Koh Koh Sameeeeeeeeeeeed juin 11 2009

Infos : , ajouter un commentaire

Nimen Hao

la suite des aventures of course. Le lendemain de cette soirée éprouvante, Lornasse étant enfin arrivé on a pu envisager de partir dans les îles…L’ile plus précisement. Après avoir rendu ma chambre, fait 4 infarctus de chaleur humides et bu 7 litres d’eau, les gaçons se sont enfin bougés et nous nous retrouvés dans le centre de Bangkok à Victory Monument ce qui est assez cocasse pour 5 français étant donné que le Victory Monument a été érigé en l’honneur des soldats, policiers, et civils morts pendant la guerre franco-thailandaises de 1940-41.

La guerre consistant en gros a taper sur les francais qui refusaient de voir bouger les frontières d’indochine et s’était gentimment approprié le laos et des provinces cambodgiennes qlq années avant. Bon moment pour faire la guerre car la france était de tte facon pas super disponible car empetrée en pleine guerre du Pacifique.

250px-bangkok_victory_monument.jpg

Oui donc le monument en lui-même n’a un interet que très relatif voir même nul mais ca fait plaisir a l’internaute qui a peur de lire trop de lignes d’un coup depuis que je peux mettre des photos sur mon blog…Donc retrouvaille avec Lornasse qui nous arrivait directement d’Inde sous un ciel de plomb, une chaleur et une moiteur ambiante telle que j’ai failli défaillir genre 27 fois. En plus en attendant le bus nous avons pu voir une des créatures les plus laides de la création. Un cas qui aurait excité Troy/McNamara plus que de rendre son vrai visage a Mickael Jackson. C’est simple cette mendiante avait un surplus de peau sur le visage. On avait l’impression que ca peau dégoulinait tel les tentacules d’un poulpe, ou une pate de gateau qu’on verse dans un moule. Oui je sais, je suis répugnante. Mais bon après 4h30 de sommeil, 8 litres de whisky et 35° a l’ombre c’etait soit se retourner pour vomir soit faire un focus medical.

Asie, asie, terre de tous les rêves et de tous les cauchemars. Pendant ce temps là, mes compagnons, peu pressés reluquaient du fessier. Beigbeider a coté d’eux est un enfant de choeur…

On a fini par trouver la bonne navette pr nous emmener a Koh Samet (oui on peut dire les 2 comme en Alexandrie ou à Alexandrie) donc on a attendu un peu, puis on est monté dedans, jusque la normal. Et la SURPRIIIIIIIISE, si j’avais peur que les thai ne soient aps de vrai asiatique, j’ai été rassurée. On a attendu un certains nombre de temps , environ 45 minutes que le minibus soit complet pour partir… On aurait pu attendre beaucoup plus longtemps, les thailandais ne sont paaaaaaaaaaaas pressé.

J’ai appris durant ce séjour que la lenteur était la voix de la sagesse dixit el Bouddha.  Ce qui explique pourquoi je suis très sotte.

Bref trajet jusqu’au débarcadère, payage des billets de speed boat et en 1/4 d’heure…Arrivée dans la nuit à Koh samet. En arrivant on ne voyait que  les lampions sur les plages et quelques firework, brise d’air chaud dans mes cheveux, le bonheur quoi. Je vous aurais bien montré des photos mais ce gros lap’ (lapin < leporellus : levreau en latin. Signifie : boulet, naze, crétin dans le langage fleur de mes amis CERAMiens) de Martin ne m’a tjrs pas donné ses photos…

En arrivant on a sauté du bateau dans l’eau a 26°, récupéré nos sacs et trouvé un bungalow : 1 piece : 2 lits doubles, 1 matelas au sol, une salle de bains avec un toilette sans chasse d’eau (comme partout dans ce pays de m$%!*µ) le bonheur. Et enfin diner sur la plage, les pieds dans le sable…

ks4.jpg

ks5.jpg

Julien& Geoffrey

ks6.jpg

Martin& Pierre

Rhaaaaaaaaaaaaa ca va mieux!

Je pourrais vous raconter dans le menu détail ce qu’on a mangé ce qu’on a bu et ce qu’on a entendu comme musique ce soir la mais ca serait longuet.

Je vous parlerai juste d’une activité de la soirée : les Fireworks! Ca veut dire feux d’artifices comme tout le monde avait compris…Mais ca n’est pas vraiment un feu d’artifice. Ce sont de jeunes thailandais (mon age quoi) vétu d’un pantalon thailandais et maitrisant de lmongues chaines avec des boules de feux au bout et/ou des batons enflammés des deux cotés, je ne connais plus le nom en francais le seul truc qui me vient a l’esprit c’est la voix de mon pote Passam’ “truc de socialo lààààà!”. Non seulement c’est impressionnant mais en plus l’effet de la lumière des flammes sur leur corps ruisselant de chaleur est TRES érotique esthétique…Non enfin je veux dire ces corps musclés et sur-bronzés, éclairant leurs torses sculptés tellement bien qu’a coté les mecs posant sur la une de Têtu parraissent faiblards c’est vraiment sympathiques.

Oui, c’est pathétique mais je te rappelle internaute ma petite fleur saupoudrée de paillettes torsadées que je passais ma vie avec 4, non ok 2, bon enfin surtout 1 garçon en rut international…Et les autres en rut national ou régional (la je metaphorise la puissance de la rut tu comprends?) donc j’ai du m’adapter… A la fin c’est moi même qui servait de radar dans les soirées…Le drame vous dis-je.

Mais mes compagnons de voyage sont aussi des garçons sensibles, intelligents et interessants qui n’ont eu d’autres choix que de se faire consoler par les populations locales car les françaises sont des grosses connasses…Globalement… Mais ca c’est une histoire que je te raconterai demain.

Car là internaute mon ami, je fatigue donc il est temps que je parte de mon bureau pour rejoindre mes amis,

xoxo & gros palots (ben ouais je suis classe!)

Tu prends tes cliques, tes claques et tu te Thaï… juin 8 2009

Infos : , 1 commentaire

Weiiiiiiiiiiiiiiii Nimen Haaooooooo

Je ne peux vous faire languir plus longtemps, je vais vous raconter mon périple thailando-cambodgien. Je suis partie le  jeudi 21 mai. Jusque la tout va bien. Je pourrai vous dire que ej suis bien arrivée a l’aéroport de Bkk tout ca maisavant il faut quand mêm que je vous raconte le vol ou plutot l’antévol.

Je suis partie a l’aéroport de Pudong en Maglev, avec mes sacs a dos très léger étant donné qu’en vrai scout, je peux voyager avec seulement une brosse a dent et une culotte pour 10 jours. Pour des raisons de politesse sociale et d’éducation contemporaine, j’ai quand même pris de quoi me changer. 11 kilos pour 10jours. ca fait du 1.1 kilos par jour. Ca me parait bien/normal/adequat (ridicule d’après Charles…en même temps  ce mec est capable de retourner 4 jours de suite ces boxer Gerard Klein pour ne pas s’encombrer de trucs)

Dans le Maglev - ca veut dire Magnetic Levitation, je vous cultive en même temps- train muy muy rapido  qui monte quand même a la vitesse de 430 km/h, et non je ne suis pas marseillaise, la preuve :

maglev

Bref dans le maglev j’ai rencontré un monsieur nommé Lester qui s’est foutu de moi, enfin plus particulièrement de mon jean qui avait un trou au genou. Je n’ai pas fait moi-même ce trou au genou, il n’est même pas naturel, ma formidable petite soeur Victoire a eu la charmante idée de se la jouer fashionista et n’a rien trouvé de mieux que d’éclater les coutures genouesque de son jean diesel (à 140€ le jean, t’as raison michelle!). Evidemment après elle  ne voulait plus le porter donc je l’ai récupérer.

Enfin bon il m’a gentimment fait remarqué que j’aurais pu le faire réparer en chine, car ce n’était pas les couturiers qui manquaient. Je lui ai expliqué que j’étais grave fashion et il m’a cru. J’ai retrouvé ce monsieur dans la queue de check-in puis dans le café ou j’attendais l’embarquement. Lester est donc devenu mon ami d’avion comme on peut avoir ces amis de cigarette. Et comme il s’ennuyait encore plus que moi et que chacun sait a quel point je suis enjouée et ma jeunesse rafraichissante on s’est tapé la tchatche. Il m’a donné 2/3 conseils sur la vie comme :

- ne pas épouser une shangaienne elles sont infernales

- ne pas laisser son fils partir en Iraq

- ne pas voter Bush

- entretenir ses relations amicales longue distance au cas ou on doit rentrer dare dare au pays

- ne pas divorcer plus de 3 fois

Bref Lester m’a appris la vie :) En échange je lui ai raconté des blagues, on a bu du vilain Great Wall , il a pris ces 3 mignonettes de whisky pour le trajet et 10 minutes après le décollage il dormait, que dis je, il me ronflait dans l’oreille, fin saoul. Du coup je m’en suis allée taper la tchatche à un BG (ca veut dire Beau gosse maman) qui etait juste a coté de moi, Nate, canadien 24 ans, mignon comme tout et parlant francais avec un accent anglais a craquer. Il m’a laissé dormir sur son épaule, je lui ai prété Paris Match, bref le début d’une grande romance.Nous nous sommes malheureusement perdu après la douane et notre histoire d’amour a tragiquement pris fin.

Sortie de l’aéroport, une énorme bouffée d’air chaud et moite nous a assailli mon sac, mon jean et moi. J’ai sauté dans un taxi

taxi-bangkok.jpg

Et j’ai kiffé la clim et l’intérieur tuné. Quoi il est rose? et ben, on a le droit d’avoir une voiture rose enfin!

Bref arrivé dans mon auberge, j’ai sauté sous ma moustiquaire et ma clim et j’ai dormi du sommeil de la juste.

Vendredi a été consacré a ma découverte de Bangkok, de ses mall, sa chaleur, ses trombes d’eaux surprenantes (oui c’est le debut des pluies), ses thailandaises taille 34/95C/12cm de talon, sa nourriture excellente et le consulat de chine. On ne change pas une équipe qui gagne, j’ai donc refait mon visa à Bangkok pour la énième fois. Il est a noter que la population thai parle tres bien anglais ce qui, comme chaque fois que je sors de Chine, me ravit au plus haut point.

Le soir, j’ai retrouvé Adel, adel.jpg un ami d’euromed qui a pris 6 mois off a Bangkok et a appris a vivre a l’asiatique, entre lenteur et patience, cours de boxe thaï et cours de massage thaï, visites et rencontres. Ca faisait bien plaisir de le voir le p’tit!

Et enfin, a la fin de la journée THE rencontre, LE meeting avec mes futurs compagnons de voyages :  pierre,geof et julien. Histoire de se mettre a l’aise on est tout de suite parti en boite. Et la je peux vous dire que c’est autre chose.

Les thailandais c’est un peu comme les italiens de l’asie. La fête et les soirées, ca va, ils connaissent. Des rues de boite de nuit, des thailandais sappés pour sortir et pas de froufrous et autres dentelles immonde comme les chinoises, une musique électro ou hip-hop, et surtout, surtout de l’alcool partout. La bouteille coute 30€ en boite, pas étonannt que tout le monde boive!

J’ai rapidement réaliser que je n’étais pas avec des garçons mais avec des chasseurs. En quête de leur proie. Celle de la nuit of course. Les thailandaises ne sont certes pas toutes des putes  coquines, cependant il faut reconnaitre qu’elles ont…comment dire…la rencontre facile. Et le contact léger. La preuve : http://video.google.com/videoplay?docid=-4187755165473445014

Visage de poupée corolle asiat’ , corps qu’on dirait qu’il a été photoshoppé, bronzée, maquillée, minishortée, talonnée, bref la Thaï envoye du lourd.Et comme d’après les stats il y a 1 homme pr 7 femmes (forcement entre les ladyboy et les gays), les ravissantes thai n’hesitent pas a s’envoyer du pharang (= laowai=étranger.).

Le thaï en revanche…comment dire…est un asiat’ quoi donc vraiment pas top. J’ai quand même eu la chance de me faire draguer par un thaï pas degueu du tout, peut etre car il etait a moitié espagnol.Son prénom? Bank. Oui oui, Bank. A savoir que la petite amie de Pierre s’appelle Bonus. La soeur de celle-ci Boum, mes potes s’appellent Gift, M ou Kwang. Bref les prenoms anglais choisis par les thais sont généralement très court et assez folklo!

Martin devait nous retrouver vers 6h du matin, le but etait donc de ne pas se coucher. A 6h du mat’ n’ayant pas de nouvelle du boulet, j’ai abandonné et suis rentrée me coucher. Autant vous dire que quand j’ai quitté ma chambre le lendemain matin a 12h j’étais pas au top.

On est parti vers 3heures dans les îles mais ca c’est une histoire que je vous raconterai demain…

xoxo les boudins :)


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 41 articles | blog Gratuit | Abus?